L’histoire de Barran commence par un bourg ecclésial en 1080 sous le nom de « Stellae in Barrano » à l’emplacement de l’église actuelle.

La Bastide de Barran est créée en 1278. Aujourd’hui, on peut admirer encore de nombreux vestiges de la bastide caractérisée par une tour-porte avec son pont, des remparts, des fossés alimentés par le Petit Rhône, la halle, le plan rectangulaire du village avec ses rues octogonales et des maisons à colombages du XVIème siècle.

Halles de Barran

La tour-porte (ou porche) de la bastide

Le porche, de nuit.

L’église, également construite au XIIIème siècle, est connue pour son clocher hélicoïdal qui fait partie des 33 clochers tors dénombrés en France

Elle reste le seul témoin complet d’une tour-porte de bastide dans le Gers. Elle fait 10m de haut sur une base approximativement carrée de 7m75 sur 7,15 (une moitié de sa base baigne dans le fossé). Cette porte est constituée de deux niveaux: Une partie basse voûtée, fermée par une porte et une herse (passage d’entrée dans le village) et une partie haute d’où on commandait l’abaissement de la porte et de la herse et qui servait de zone d’observation et de défense. On accédait dans le village par un pont levis.

Le clocher tors de l’église

helicoidal

Tour carrée en pierre surmontée d’une flèche en bois hélicoïdale, recouverte d’ardoises. Elle ressemble à la “limmée des étangs” ce qui aurait donné aux Barranais le nom de “limaques” (limaçons, escargots). En 1972 la charpente fut refaite et les ardoises changées, par les compagnons du devoir. Un coq en cuivre à remplacé l’ancien coq en tole. Il culmine à 50 mètres.

Vous pourrez également découvrir autour de Barran:
– la chapelle de la Castagnère : petite église romane surmontée d’un clocher-mur (ou campenard) abritant 3 cloches
– le Château de Mazères : ancienne résidence d’été des Archevêques et restaurée depuis 25 ans
– le Château de Nux
– le Pont de Mazères
– le Moulin de Gelleneuve

En savoir plus…