En novembre, nous  avons participé à une opération intitulée « un cahier, un crayon pour les enfants de Tunisie ». Il s’agit d’un événement crée par une organisation non gouvernementale (ONG) Solidarité Laïque. Chaque année, un pays différent est aidé.

 

Cela a permis de se poser des questions et d’effectuer des recherches sur internet.

Ainsi, à la question « pourquoi aider ce pays ? », nous avons pu trouver des réponses en regardant notamment un reportage sur deux élèves (une écolière et un collégien) qui avaient des vies bien différentes, notamment à l’école. Cette inégalité s’expliquait par le fait qu’ils n’habitaient pas dans les mêmes régions.

En Tunisie, beaucoup d’enfants arrêtent l’école à la fin du primaire. Les collèges sont éloignés de leur maison et il n’y a pas de transport en commun. L’internat serait une solution mais ça coûte trop cher pour beaucoup de familles. Ce problème se pose surtout pour ceux qui habitent dans le centre et le sud du pays. Ceux qui vivent près de la capitale, Tunis, et dans le nord, sont plus avantagés.

Nous avons travaillé en histoire (la Tunisie est un ancien protectorat français), en géographie (situation géographique, informations sur le pays), en mathématiques, en français mais aussi en éducation morale et civique. En effet, nous nous sommes interrogés sur ce « que signifie aider », « comment réellement aider ? »…

Des petites phrases, nous ont aidés à trouver des réponses : « La main qui donne est toujours plus haute que celle qui reçoit. » ou « Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie. »

Cela nous a permis aussi de prendre conscience qu’on n’est pas si malheureux que ça chez nous. On a tendance à ne regarder que le négatif, à compter tout ce que l’on n’a pas. Nous avons appris à relativiser.

 

Pour avertir les parents ainsi que les habitants de Barran, nous avons créé des affiches que nous avons « éparpillées » un peu partout dans le village (à la mairie, au salon de coiffure, à la quincaillerie, à l’épicerie…)

Pendant deux semaines, des fournitures neuves ont été déposées à l’école. Nous les montions chaque matin dans la classe et étions heureux, émerveillés de voir le succès que remportait cette opération.

A la fin, nous avons trié toutes les affaires scolaires obtenues: les stylos rouges, les stylos verts, les gommes, les cahiers petit format…

Au final, nous avons récolté 24 kg de fournitures !

Une fois empaquetées, Madame Naud, notre maîtresse, les a amenées à Auch, dans une agence d’assurances partenaire de cette opération. De là, elles sont parties pour Niort où elles doivent être regroupées avec toutes celles venant des autres écoles de France. Ensuite, tous les dons partiront pour la Tunisie. Le matériel sera distribué aux élèves tunisiens à la rentrée 2018.

Nous sommes contents de voir que nous avons su mobiliser de nombreuses personnes et de constater qu’à Barran, la générosité est bien présente ! Un grand MERCI !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *